Modern technology gives us many things.

Centrafrique : le président par intérim promet que « le chaos est terminé »

centrafrique président interimAlexandre-Ferdinand Nguendet (photo), le président par intérim de la République centrafricaine, a affirmé que le chaos et les pillages étaient « terminés ».

Le président centrafricain par intérim, Alexandre-Ferdinand Nguendet, a promis que l’anarchie était « terminée » à Bangui, dans un discours à l’état-major de la gendarmerie prononcé ce lundi 13 janvier.

« Aux ex-Séléka, aux anti-balaka et aux amoureux du pillage, je vous lance une mise en garde sévère, c’est terminé la récréation« , a déclaré Alexandre-Ferdinand Nguendet, devant les officiers et les hommes du rang dont certains venaient se faire enregistrer après avoir déserté leurs unités ces derniers mois. « Le chaos est terminé, les pillages c’est terminé, les exactions c’est terminé », a-t-il ajouté.

Celui qui est aussi président du parlement provisoire centrafricain a assuré que la police et la gendarmerie, totalement absentes dans la capitale depuis des semaines, seront « redéployées d’ici 72 heures et impliquées dans le processus de désarmement » en cours dans la ville.

Les interventions étrangères, une « honte »


« Aujourd’hui c’est une honte pour la Nation de voir la sécurité du peuple centrafricain confiée à des organisations régionales et internationales », a-t-il poursuivi, en référence au déploiement d’une force africaine, la Misca, et de l’opération française Sangaris qui ont pour mission de rétablir la sécurité dans le pays, livré pendant des semaines à des tueries interreligieuses qui ont abouti à la démission du Michel Djotodia et de son Premier ministre Nicolas Tiangaye, vendredi sous la pression des dirigeants d’Afrique centrale.

 

Les commentaires sont fermés.