Modern technology gives us many things.

Sénégal : la Marche du Pds aura-t-elle lieu demain ?

Le régime de Macky Sall s’apprête à interdire la marche du parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) prévue ce 08 mai dans la banlieue dakaroise, une zone considérée comme une véritable poudrière sociale.

marche pdsAprès leur marche du 23 avril dernier près du centre-ville, les renseignements généraux à l’origine de cette idée d’interdiction pensent que les libéraux veulent profiter de cette marche pour appeler les populations à exprimer leur indignation contre la cherté de la vie et à installer la violence dans la capitale sénégalaise.

Aussi, les forces de l’ordre redoutent-elles des débordements comme ceux du 16 février 1994, lors d’une manifestation dans les quartiers populeux et défavorisés de la banlieue, sanctionnés par la mort de plusieurs policiers.

L’interdiction de la marche est aussi d’autant plus motivée que l’ex-président Me Abdoulaye Wade avait suivi la marche du 23 avril dernier depuis Versailles (France) où il vit depuis sa perte du pouvoir et tenu à remercier par téléphone l’ensemble des militants, des responsables du PDS et des partis et mouvements alliés.

Mieux, il avait exhorté les Sénégalais des villes, comme ceux des campagnes, à «rester mobilisés et vigilants, en refusant toutes dérives du nouveau régime fondées sur la violation des libertés individuelles et des droits humains».

«La force d’un peuple debout, disait Me Wade aux manifestants du PDS, doit arrêter la violence d’un pouvoir qui ne peut tenir ses promesses et tente de gouverner par la terreur».

La marche du PDS est aussi un haut risque car, des militants du forum civil, du mouvement Bes Dou Niak du guide religieux Serigne Mansour Sy Djamil et des jeunes de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar disent attendre de pieds fermes les libéraux dans la banlieue.

Toutes choses qui poussent les RG à s’investir massivement depuis quelques jours dans cette partie de Dakar.

Les commentaires sont fermés.