Modern technology gives us many things.

Keba Keinde, Vieux Aïdara, maintenant Karim Bourgi à Beyrouth : les fugitifs qui brouillent les pistes

La procédure ouverte à la Crei risque de se faire sans Karim Bourgi. Le frère de Bibo, qui est sous le coup d’un mandat d’arrêt international de la Commission d’instruction de la juridiction spéciale, a été repéré au Liban, plus précisément dans la capitale, Beyrouth où il s’est enfui pour échapper aux poursuites, informe La Tribune.


kéba keinde vieux aidaraC’est maintenant clair que Karim, le frère de Bibo, traqué pour avoir pris des actions dans la constitution de la société Aviation Handling Service (AHS), supposée appartenir au fils de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, s’est enfui vers son pays d’origine, le Liban.


Le canard d’informer de la présence de Karim dans la capitale libanaise, Beyrouth selon une source proche d’Interpol, confirmée par la juridiction qui mène la traque. Il aurait atterri dans cette ville après avoir été omis dans la liste des personnes frappées par la mesure d’interdiction de quitter le territoire sénégalais.


Et même s’il a été repéré par Interpol qui a répercuté l’info aux forces de sécurité sénégalaises, la police internationale ne peut procéder à son interpellation. La raison, apprend-on, est qu’il n’existe pas d’accord d’extradition ou d’entraide judiciaire entre le Liban et le Sénégal.


De même, ajoute la même source, le Liban qui est devenu un pays de transition dans la marche du terrorisme international, ne livre presque jamais les personnes recherchées et qui sont présentes sur son sol.


Au sujet de Karim Bourgi qui est activement recherché pour arrestation, ce sont ses parts prises dans la formation de la société Ahs qui lui valent d’avoir maille à partir avec la justice. Ainsi Karim Bourgi échappe pour le moment à la justice sénégalaise qui a enclenché une traque des biens mal acquis.


Avant lui, d’autres personnes accusées d’avoir participé à la spoliation des biens publics se sont évaporées dans la nature. Il s’agit notamment de Kéba Keinde (à gauche sur la photo). Ce milliardaire, premier africain fondateur et PDG d’une banque d’affaires à Dubaï, se trouve justement dans ce pays. On nous apprend que Dubaï refuse de le livrer aux autorités sénégalaises. Il est accusé d’être impliqué dans l’affaire des commissions de Sudatel.


Vieux Aïdara (à droite sur la photo), un proche de Karim Wade est aussi invisible. Cet homme qui était à la tête de la chaîne de télévision Canal Infos a réussi à passer entre les mains de la justice sénégalaise.


C’est aussi le cas de Moustapha Yacine Guèye qui avait réussi à quitter le territoire national après avoir donné un chèque sans provision d’un milliard de francs CFA aux autorités.


Cette situation met le Procureur spécial en mauvaise posture. Les informations gardées par ces « évadés » peuvent être déterminantes pour la suite de la procédure. Les autorités judiciaires au premier rang desquelles se trouve le ministre de la Justice doivent vite réagir avant que cette machine ne s’enlise davantage.


Source: La Tribune

Les commentaires sont fermés.