Modern technology gives us many things.

Les 10 pays africains qui attirent le plus d’investissements chinois : le Sénégal oublié !!!

chine afrique 4La fondation Heritage, un think tank américain, vient de publier une enquête dans laquelle elle recense les investissements chinois à travers le monde. Le Nigeria et l’Algérie sont en tête des destinations préférées en Afrique.

Avec un total supérieur à 120 milliards de dollars, les investissements chinois dans le monde ont établi un nouveau record en 2012 (le précédent, à 111 milliards, date de 2010). Grâce à un outil développé par Heritage, une fondation américaine, les détails concernant quelque 750 transactions supérieures à 100 millions de dollars sont accessible au public. Ces investissements sont classés selon huit catégories : l’énergie, les mines, les transports, l’immobilier, l’agriculture, la finance et les technologies. Les statistiques excluent les prêts, les achats de bons du trésor et autres opérations financières.

108 milliards pour l’Afrique

L’Afrique a recueilli 108 milliards de dollars depuis 2005. Sur cette période, l’essentiel de cette somme a été investi dans les transports (34,31 milliards de dollars), l’énergie, dont le pétrole, (31), l’immobilier (21,6) et les mines (16,3).

1. Nigeria
Le pays a reçu 15,6 milliards de dollars dont 8,2 dans le secteur de l’énergie, 3,8 dans les transports et 3,2 dans l’immobilier. 6e destination préférée des Chinois, il a attiré plus de capitaux que le Royaume-Uni ou la Russie (13,3 milliards de dollars). Les principales transactions ont concerné les actifs pétroliers onshore de Total, rachetés par Sinopec en novembre dernier pour 2,5 milliards. Un autre investissement remontant à juin 2008 et d’un montant de 2,27 milliards de dollars a été consenti par la Cnooc lors du rachat de South African Petroleum.

2. Algérie
10,5 milliards de dollars dont 8,8 milliards dans les transports et 1,3 milliard dans l’immobilier. La fondation ne donne pas le détail des transactions.

3. Afrique du Sud
8,6 milliards de dollars dont 5,9 dans les services financiers et 2,7 dans les minerais. Une grande partie de cette somme (5,6 milliards) provient du rachat de 20% de Standard Bank, le premier établissement financier du continent, par ICBC. Mais le rachat du minier Metorex, actif en RD Congo, par Jinchuan représente un gros morceau avec 1,36 milliard de dollars.

4. Éthiopie
7,8 milliards de dollars dont 2,9 dans l’énergie, et 2,4 dans les transports et la technologie. Aucun détail des transactions ne figure dans les statistiques fournies par la fondation américaine.

5. RD Congo
7,8 milliards de dollars dont, sans surprise, 7,2 milliards dans les minerais et 660 millions dans l’énergie. Heritage recense quatre transaction supérieures à 1 milliard de dollars effectuées par China Eximbank, China Railway Engineering, China Metallurgical, Sinohydro et Minmetals (rachat du minier canadien Anvil pour 1,28 milliard de dollars).

6. Tchad
6,8 milliards de dollars en tout, dont 6,6 dans les transports. Pas de détails.

7. Angola
6,5 milliards de dollars dont 5 milliards dans l’immobilier et 1 milliard dans l’énergie. L’été dernier, les photos d’une cité fantôme, d’un coût officiel de 3,5 milliards de dollars, construite par l’Etat chinois, en échange de pétrole angolais avaient fait le tour du monde.

8. Niger
5,2 milliards de dollars en tout. Il s’agit principalement de l’investissement de 5 milliards de dollars réalisé par CNPC dans les hydrocarbures en juin 2008.

9. Sierra Leone
4,7 milliards de dollars dont 3 dans les transports et 1,8 dans les minerais.

10. Cameroun
4,6 milliards de dollars dont 1,6 dans les transports, 1,5 dans l’énergie et 870 millions dans l’agriculture.

Les commentaires sont fermés.